Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux
CONNEXION ADHÉRENTS

Recherche

>e-BIP n° 30

Ebip 30                                                                              Téléchargez notre e-BIP N° 30

>IRT-M2P

L'IRT « Matériaux, Métallurgie, Procédés » (M2P), lauréat du grand emprunt

 

Parmi les six lauréats de l'appel à projets « Investissements d'avenir » concernant les instituts de recherches technologiques (IRT), figure l'IRT « Matériaux, Métallurgie, Procédés » (M2P). Il s'agit d'un ensemble d'équipements, de lieux et de moyens humains partagés entre industriels et acteurs académiques. Ce futur grand centre de recherches technologiques concerne à la fois la Lorraine, la Champagne-Ardennes et la Franche-Comté. Il associe des équipes de recherche universitaires et de grandes entreprises comme ERAMET, ArcelorMittal, PSA Peugeot Citroën, Saint-Gobain PAM, Aubert & Duval, AREVA NP, Alcan et Safran. Diverses PME et PMI y sont également représentées par les pôles de compétitivité régionaux partenaires : « Materalia », « Microtechniques », « Véhicules du futur » et « Fibres ».

 

L'IRT M2P aura un impact sur la science des matériaux et des procédés sous trois volets :

  • La synthèse et la transformation des matériaux avec des enjeux de fiabilité, de réduction de la consommation énergétique et de la pollution,
  • La métrologie de caractérisation de matériaux multi-échelles et multi-fonctionnels,
  • La simulation numérique et de la modélisation.

L'IRT M2P, qui aura le statut d'une société privée, sera implanté sur trois sites : un campus principal situé à Metz et deux sites secondaires implantés respectivement à Belfort-Montbéliard et à Troyes. Ces différents campus reposeront sur des installations préexistantes, mais aussi sur de nouvelles structures. En effet, 110 millions d'euros d'investissements sont prévus pour les dix années à venir. Parmi ceux-ci, treize millions bénéficieront à la Franche-Comté. Les activités de l'IRT s'y concentreront sur les traitements de surfaces, la mise en forme des matériaux, le découpage et l'emboutissage. L'Université de Franche-Comté et ses instituts de recherche FEMTO-ST et UTINAM sont impliqués dans le projet, aux côtés de l'Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) de Besançon et de l'Université technologique Belfort-Montbéliard (UTBM).

 

Pour en savoir plus : http://www.materalia.fr/page964-394-irt-m2p.html