Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux
CONNEXION ADHÉRENTS

Recherche

>e-BIP n° 30

Ebip 30                                                                              Téléchargez notre e-BIP N° 30

>INNOVATION & ENGAGEMENTS

 

 

Un secteur d'avenir incontournable, porteur de nombreuses innovations

 

 

La R&D et la technologie sont aujourd’hui des enjeux majeurs de notre secteur et conditionnent l’accès aux ressources et les capacités de transformation. L’innovation est plus que jamais nécessaire dans la recherche, la production et la transformation de matières premières et elle doit innerver toutes les étapes de la chaîne de valeur. Les avancées technologiques qui sont réalisées pour répondre aux besoins entre autres de l’aéronautique, l’automobile, le bâtiment ou l’électronique… ne sont rendues possibles que par d’importants investissements dans l’exploration, la sélection et la transformation des minerais et l’obtention de matières premières et de produits intermédiaires de grande qualité. L’innovation est le seul vrai moyen de conforter des capacités d’approvisionnement à un coût soutenable tout en limitant l’impact sur l’environnement.

 

 

 

Au registre des nouveaux procédés, le domaine de l’hydrométallurgie est particulièrement prometteuse :

  • Elle permet déjà et permettra encore plus demain de séparer et valoriser des ressources naturelles jusque-là considérées comme non accessibles,
  • Elle est très peu gourmande en énergie et s’inscrit donc dans une économie non carbonée,
  • Elle produit des déchets inertes plus facilement stockables.


Certains nouveaux procédés permettront notamment de valoriser les métaux rares, qu’il s’agisse d’accès à des ressources primaires situées hors du territoire de l’Union européenne ou du recyclage.

 

Certaines des recherches portées par le secteur sont indispensables pour apporter des solutions technologiquement performantes et économiquement viables aux enjeux du développement durable :

  • Energie renouvelable (éolien, photovoltaïque, géothermie),
  • Efficience énergétique (isolation des bâtiments, réseau de distribution énergétique, procédés moins consommateurs),
  • Efficience des ressources (produits moins consommateurs, recyclage).


Le secteur des métaux portent ainsi de fortes potentialités pour le développement des industries vertes, on citera le lithium pour la voiture électrique, le silicium pour le photovoltaïque, l’indium pour les écrans tactiles ou les ferro-alliages pour les éoliennes.

 

La labellisation aux Investissements d’Avenir du Laboratoire d’Excellence Ressources21, dédié à la recherche sur les métaux critiques et de l’Institut de Recherche Technologique M2P, axé sur les matériaux et la métallurgie, témoignent également de ce véritable potentiel en matière d’innovation.

 

La thématique des matériaux est aussi au c½ur de plusieurs pôles de compétitivité tels quel MATERALIA spécialisé sur les métaux. Certaines entreprises sont engagées dans des projets innovants qui visent par exemple la connectique basée sur des co-laminés cuivre/aluminium, pierre angulaire des systèmes mécatroniques de demain, ou encore l’exploitation des propriétés antimicrobiennes du cuivre via le développement de pièces de contact fabriquées dans des alliages spécifiques afin de lutter contre les infections nosocomiales dans le milieu hospitalier.

 

Que ce soit pour répondre aux besoins essentiels : bâtiments, infrastructures, énergie ou encore mobilité, ou pour développer les technologies de pointe de télécommunications ou spatiales, les métaux et, grâce à leurs diverses propriétés, durabilité, conductivité, dureté, légèreté, résistance, recyclabilité, etc, apportent des réponses et présentent de nombreux atouts au regard des enjeux environnementaux et sociétaux.