Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux
CONNEXION ADHÉRENTS

Recherche

>e-BIP n° 30

Ebip 30                                                                              Téléchargez notre e-BIP N° 30

>ACTUALITÉS

Retour sur les RDV du PIPAME du 3 avril 2014

Le 17/04/2015

Un séminaire portant sur « les relais de croissance pour l’industrie des métaux non ferreux » a été organisé le 3 avril dernier au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. Cette demi-journée, qui a rassemblé une centaine de participants, a été l’occasion de présenter les principales conclusions de l’étude PIPAME consacrée aux mutations économiques des métaux non ferreux menée entre début 2013 et fin 2014 et dont A3M a été l’un des commanditaires et contributeurs actifs.

 

Cette étude met notamment en exergue le caractère incontournable du secteur des métaux non ferreux dans la chaîne de valeur industrielle. En effet, la demande en métaux non ferreux croît, avec des besoins qui évoluent, et, pour y répondre, nos entreprises possèdent de réels atouts. Elles sont porteuses d’innovation et de développement de l’appareil productif en France, de déploiement international, associant maintien et création d’emplois et enrichissement de savoir-faire.

 

Néanmoins, la filière est fortement impactée par un contexte conjoncturel difficile et sa compétitivité est tributaire de plusieurs facteurs parmi lesquels les tensions sur les approvisionnements en matières premières, le prix de l’énergie, le renouvellement de plus en plus difficile des compétences, une concurrence internationale exacerbée et une complexité réglementaire en comparaison avec d’autres régions du monde.

 

Les deux tables rondes organisées à la suite de la restitution de l’étude ont permis d’adresser ces enjeux, notamment en identifiant les freins à lever et les leviers à développer afin que la filière soit plus compétitive et en mettant en avant ses capacités d’innovation. Les industriels et partenaires extérieurs – acteurs de l’innovation et clients aval – rassemblés autour de ces tables rondes ont ainsi échangé sur les conclusions de l’étude et dressé des perspectives d’avenir pour le secteur.

 

Ainsi que l’a souligné Claire de Langeron, Déléguée Générale d’A3M, cette étude est un aboutissement mais pas une fin. Elle permet de disposer d’un bon état des lieux et d’éléments de réflexion tangibles qui devront être complétés et consolidés par le secteur, en lien avec les nombreux autres travaux que mène la fédération par ailleurs, notamment au sein du Comité Stratégique de Filière Industries extractives et première transformation.

 

Télécharger les documents liés à l’étude